21 juin 2012

Lola et Otello de Bottaro

Tiens, déjà le 21 juin 2012.
Dans six mois pile, il paraît que c'est la fin du monde (j'aurais aimé une police tremblée, mais ça n'existe pas sur Blogger). S'il n'y a point de cataclysme, on peut facilement parier que le climat général en Occident nous réserve quelques secousses. Mais bon, pour rassurer ceux que cette intro inquièterait, je propose de lire cette histoire de Lola et Otello, du Maestro Bottaro (que nous avons déjà vu sur ce blog).
Lola et Otello est une série crée par Luciano Bottaro à la fin des années cinquante pour de jeunes lecteurs, qui se situe dans un univers onirique, un peu comme le Little Nemo de McCay.

Voici donc :
La loi des chats (16 planches) 
Trouvée sur le n° 12 du périodique Zéphyr (éditions Arédit, 1966) :













C'est fini pour aujourd'hui, prochainement on essayera de faire pareil avec un autre personnage de Bottaro.
Nota : Je ne suis pas certain à 100% que le dessin soit de la main de Bottaro, le mystérieux Nero qui se dissimule dans la première case de la planche trois, tarabuste ma suspicion innée. Si quelqu'un a des précisions…

 Mise à jour du 30 juin 2012 :
Dans son précieux commentaire François Corteggiani apporte les précisions espérées :
-"Cette histoire comme quelques autres de Lola et Otello a été dessiné par Guido Scala et le scénariste attaché a la fin du récit est Carlo Chendi qui est l'auteur de cette histoire."

Suite à cette précision éclairante, je suis obligé d'enchaîner. 
Voici une interview de Carlo Chendi directeur du festival de "fumetti" de della Mostra Internazionale dei Comics  organisé a Rapallo (qui a l'air plus sympathique que celui de la région Poitou-Charente).
Presque 50 ans après, on reconnait bien le dessin réalisé par Scala, la pipe en moins.




Allez, merci d'être passé par ici et à la prochaine!



9 commentaires:

  1. Ah ben ça, je ne connais pas - qu'est-ce que je ne ferai pas pour écrire un commentaire...

    RépondreSupprimer
  2. @Li-An
    Je n'avais jamais vu d'histoires complètes avant que je ne tombe récemment sur ces petits-formats des éditions Arédit, Artima : Zéphyr, Dare-Dare, Oscar, Coin Coin (j'aime bien ce nom :-) Dans lesquelles on trouve d'autres séries de Bottaro : le shérif Piper Maïope et Oscar l'éléphant, en revanche cette série Lola et Otello semble avoir été publiée avec (cette chère) Parcimonie.
    En ce qui concerne tes commentaires, comme je te l'ai déjà dit, heureusement que tu en écris, sinon je serai obligé de bloquer cette fonction.
    Merci de ta sollicitude ;-)

    RépondreSupprimer
  3. Pas de commentaire particulier à faire sinon de te remercier de perpétuer le souvenir du grand Bottaro qui m'est cher.
    Effectivement on peut douter que cette histoire soit totalement de la main du "maître" en personne, mais tout de même elle mérite d'être mise en valeur, ne serait-ce que pour cette intervention surprenante de l'auteur... qui ne ressemble pas trop physiquement à Bottaro, il me semble.

    Sinon il y a un petit quelque chose de pataphysique et désordonné dans tout ça qui me plait bien.,

    RépondreSupprimer
  4. @Vasco
    Buongiorno Vasco ;-) il est vrai que le dessin représentant l'auteur ne ressemble pas à Bottaro, de plus il a une machine à écrire et non une planche à dessin. On peut supposer que ce doit être le scénariste qui devait se plaindre de faire un boulot de chien.
    Le "nero" que l'on voit planche 3, n'est peut-être pas le nom d'un dessinateur, car Nero ne sort dans aucunes recherches de dessinateurs italiens de Lola. Nero voulant dire noir en italien, c'est sans doute une indication pour les couleurs (qui n'a pas été respectée :-), ou bien une énigme laissée pour les générations futures :-).
    En tous cas, c'est difficile de retrouver les dessinateurs car les éditeurs français de ces petits formats de l'époque, ne mentionnaient jamais les auteurs. Il faudrait retrouver les originaux italiens (au moins les "fumetti").

    RépondreSupprimer
  5. François Corteggiani30 juin, 2012 13:54

    Bonjour
    Cette histoire comme quelques autres de Lola et Otello a été dessiné par Guido Scala et le scénariste attaché a la fin du récit est Carlo Chendi qui est l'auteur de cette histoire.

    RépondreSupprimer
  6. @ François Cortegianni :
    "Grazie mille, François !" (comme aurait dit Luciano… Ou Guido et Carlo) Pour cette info, comme les aime ce blog.
    Guido Scala est, à mon avis, celui qui avait bien "absorbé" le style de et je me fais avoir à chaque fois :-) Par contre et certainement comme beaucoup, je ne connaissais Carlo Chendi. On comprend mieux le message de ce dessin le représentant dans la planche13.
    On parle toujours de la BD franco-belge ou américaine, mais je trouve qu'on oublie, à tort, les auteurs italiens, qu'étrangement je redécouvre petit à petit en faisant ce blog.
    Merci encore pour cette précisions de "pro" ;-) que je viens de rajouter sur le billet.

    RépondreSupprimer
  7. françois Corteggiani01 juillet, 2012 09:55

    De rien, Carlo Chendi fut le fondateur avec Luciano Bottaro et Giorgio Rebuffi du studio Bierrecci qui se trouvait a Rapallo et où transitèrent bon nombre de dessinateurs et scénaristes comme Franco Aloîsi, Ivo Milazzo, Giancarlo Tonna et Giancarlo Berardi...

    RépondreSupprimer
  8. "L' école de Rapallo"!?
    Encore une précision qui dévoile un peu plus la forêt et me fait prendre conscience de mes lacunes abyssales en "fumetti", Il va falloir consacrer un blog entier si ça continue. Mais désormais je sais à qui m'adresser pour parfaire ma culture ;-))
    Encore "Grazie".

    RépondreSupprimer
  9. Dans les Pinocchio édités par la S.E.P.P. en 1974 et 1975, Lola et Othello étaient rebaptisés "Virginie et Ursule".

    RépondreSupprimer

Vous allez écrire un commentaire ? C'est gentil, mais ne vous sentez pas obligé, et surtout ne vous vexez pas si je ne réponds pas.