01 octobre 2013

Le Skblllz de Geri et Mr Magellan de Henri Ghion…

Revoilà le mois d'octobre, les grandes vacances et la rentrée ne sont déjà plus qu'un souvenir, l'automne s'installe lentement; "Automne et tes brouillards… Saison des inquiétudes et des grandes questions! Qui suis-je? D'où viens-je? Où vais-je?" Comme déclamait Flouzemaker (dans la première planche de Sybilline et le Kulgude).
C'est le moment de combler une lacune qui date depuis septembre 2007, date à laquelle j'avais commencé : Les Dessinateurs (presque) oubliés du journal tintin, une petite liste dans laquelle était programmé le SKBLLLZ de Géri… et qui fut déprogrammé par omission.
Comme il n'est jamais trop tard pour bien faire, voici donc plein de pages dessinées par Géri (Henri Ghion de son vrai nom) : 
On commence avec le SKBLLLZ (prononcer skblllz), un étrange animal bleu, poilu, sans corps, muni tout de même de deux bras et deux jambes, qui ne prononce que des mots en consonnes et qui pond des œufs d'où sortent toutes sortes d'objets. Cette série mettant en scène cette créature et le dessinateur de bd chez qui elle a élue domicile, débute dans le journal tintin en 1966 et s'achève en 1968 (je ne compte pas les trois ou quatre passages les années suivantes).
Un album reprenant quelques gags sera publié chez Pepperland en 1981.

Personnellement, l'aspect étrange et les agissements inquiétants de cette bestiole sans corps me laissaient perplexe. Je parcourais la page avec sur le visage l'expression de Buster Keaton, tout en me disant que le gag était certainement trop subtil pour mon jeune âge… Ça m'a fait pareil en relisant ces planches aujourd'hui.


SKBLLLZ  (tintin n° 914 - 28 avril 1966):



SKBLLLZ  (tintin n° 953 - 26 janvier 1967):


SKBLLLZ  (tintin n° 955 - 9 février 1967):

SKBLLLZ  (tintin n° 956 - 2 mars 1967):

SKBLLLZ  (tintin n° 963 - 6 avril 1967):

SKBLLLZ  (tintin n° 969 - 18 mai 1967):

SKBLLLZ  (tintin n° 971 - 1 juin 1967):

SKBLLLZ  (tintin n° 980 - 3 août 1967):


Trois ans avant, en 1963, Géri a créé, toujours pour le journal du reporter à la houppe, un autre animal, un kangourou nommé Pif, rebaptisé Baf en 1965, sans doute pour ne pas se faire mordre par le chien créé par Arnal, qui vivait ses aventures dans Vaillant le journal de Pif.

BAF, Quelle était verte ma pelouse  (tintin n° 902 - 3 février 1966):





En 1968 et 1969, il dessine deux aventures, en six pages, de Hyper X, scénarisées par Acar.

Hyper X, le justicier de l'espace  (tintin n° 1020 - 2 mai 1968):







En 1969, en plus d'adopter un style graphique semi-réaliste, Géri reprend son vrai nom Heni Ghion, pour mettre en images les aventures de Mr Magellan sur des scénarios de Vanam (Van Hamme) et de Duchâteau.
Mister Magellan travaille à l'I.T.O (International Testing Organisation) il est secondé par Capella, une jolie rousse qui soulève des haltères de 100 kilos. Les technos de pointe, le fantastique et les savants fous occupent leurs journées.


Le réveil des géants (tintin n° 1231 - 1 juin 1972):
Album: L'île des colosses - Le Lombard collection "Vedette" 1973:




Petite parenthèse. Il est indéniable que l'aspect physique de Mr Magellan est inspiré par Dean Martin (comme Blueberry a les traits de Belmondo). Plus précisément, c'est le personnage cinématographique de Matt Helm, qui semble avoir servi de référence pour Mister Magellan, les lunettes et les cigares en plus.


On peut même pousser plus loin, en disant que le personnage féminin de la rousse Capella, est inspiré par l'affriolante Ann-Margret qui joue dans Bien joué Matt Helm (Murderers' Row) 1966.


Allez pour le fun, le trailer de Murderers' Row:

Pour ceux que ça intéresse, le film entier (en v.o)
Fin de la parenthèse.

Pour finir une "entrevue" de Géri alias Henri Ghion  (tintin n° 1085 - 14 août 1969):



Liens :



Allez, merci d'être passé et à la prochaine!



5 commentaires:

  1. Je me rappelle bien de Mr. Magellan... sans que ça m'ait laissé un souvenir inoubliable. Pas la meilleure période de Tintin - le mag.

    RépondreSupprimer
  2. Je dois avouer, que je partage ton avis au sujet de Mr. Magellan (je n'ai lu que celui dont j'ai extrait les quatre planches). Ce doit être une question purement graphique, à choisir, je préfère le dessin de Hyper X.
    Par contre dans cette période, il y avait la série Comanche avec Red Dust, de Hermann et Greg. C'est surtout quand la nouvelle formule "Tintin l'hebdoptimiste" est arrivée en 1973, que les choses se sont gâtées pour le journal du reporter à la houppe.

    RépondreSupprimer
  3. Bravo pour l'ensemble de votre travail de recherche !!! quel boulot !!!
    je vous invite aussi à visiter mon site : http://www.dessin-humour.fr et le site hommage consacré à bobo http://www.bobo-le-forcat.com

    RépondreSupprimer
  4. Le retour de "big" Pat Rik ! ;-)
    Super article, bravo. Quand j'étais ado, j'aimais bien Mr Magellan parce que ça me rappelait certaines séries TV dans le style moitié polar / moitié loufoque, avec un bon brin de SF. Quelque chose qui lorgnerait vaguement du côté de Chapeau melon et bottes de cuir ou des Agents très spéciaux...
    Mais il faut reconnaître que ça a très mal vieilli et les scénars de bric et de broc et pas mal d'histoires bâclées au dessin rendent souvent la chose indigeste. Mais ça reste un bon souvenir. Bravo pour le rapprochement avec Matt Helm, qui semble évident... a posteriori et avec tes photos ! :-)
    A part ça je n'ai jamais été un grand lecteur du journal Tintin, découvert trop longtemps après "l'âge d'or". Greg était un super scénariste et dessinateur mais comme rédacteur en chef, j'ai l'impression que c'était moins ça...
    Amitié !! :-)


    (ah mince, il faut que "je prouve que je ne suis pas un robot"... Ca c'est la meilleure. Heureusement qu'ils ne me demandent pas de prouver que je ne suis pas un branleur..)

    RépondreSupprimer
  5. @ the "Tall" Mandrake ;-)
    C'est certain que Mr Magellan lorgnait méchamment du côté des Chapeau melon et bottes de cuir ou des Agents très spéciaux (j'adorais cette dernière, surtout la deuxième saison avec le générique revisité par Lalo Schifrin, avec sa basse et sa flûte traversière).
    Mais, ça ne donnait pas envie de faire la collec de la série en albums, un peu beaucoup pour les raisons que tu donnes.
    Amitié !! :-)


    RépondreSupprimer