06 octobre 2008

Mattioli chez Pif

Bon, ça fait un mois que la rentrée est faite, oublions les dessins de travail : Volumétrix, les bon-points, les Tout l'univers et replongeons le Pif (ah ! ah ! ah !) dans les BD.
En particulier dans celles de Massimo Mattioli, dessinateur italien, non pas le Mattioli de Squeak the Mouse, SuperWest et Awop-Bop-Aloobop etc, mais avant, quand il vivait en France entre 1968 et 1973 et qu'il dessinait dans Pif (ah ! ah ! ah !) : M. le Magicien (dont l'intégrale est parue chez l'Association), les Tilts (Zoo Pazzo en collaboration avec Gomboli) et Pinky (en fait le lapin rose, reporter, fut créé en Italie pour le magazine italien : Il Giornalino, dans lequel il est toujours publié).


Mattioli par le Magicien (Pif n° 85, octobre 1970)


M donne des idées à Mattioli (Pif n° 155, février 1972)

M et Corto (Pif n° 135, septembre 1971).


Couverture du Pif n° 200, décembre 1972)
*  Le rouge passe mal sur Blogger.


Coucou (gags) (Pif n° 160, mars 1972)



Les Éléphants (gags) (Pif n° 180, juillet 1972)



Hop ! (Pif n° 186, septembre 1972)



Les abeilles (Pif n° 249, décembre 1973)


tilt (gags avec Gomboli)




Pinky (Pif n° 315, mars 1975).
Je me suis toujours demandé si le fond noir, figure dans les pages originales, ou bien c'est si c'est une idée de Pif !?





Couverture de l'album Pinky (paru en 2006 en Italie):

8 commentaires:

  1. C'est vrai, il était temps de passer aux choses sérieuses !
    J'adorais Mattioli dans Pif quand j'étais petiot, mais son "Joe galaxy" , paru dans l'écho des savanes je crois, m'avait également bluffé bien plus tard.


    ps : les images sont un peu petites, et tu as oublié de nous dire de ne pas oublier de cliquer pour les agrandir !
    (à ce sujet et à l'occasion, je t'expliquerai comment poster des images directement à la bonne dimension ! ;-)

    vasco

    RépondreSupprimer
  2. Ah ouais ! J'avais éffacé : Joe Galaxy et cosmic stories. (t'es chiant, ça va m'obliger à le chercher partout, ça ne doit plus être édité ?)


    PS :
    Ce n'est plus la peine de dire : «Vous n'avez pas oublié de cliquer sur les images pour les agrandir ?» ou aussi : «Inutile de rappeler qu'il faut cliquer sur les images pour les agrandir». Car il semble que le message est bien passé, la preuve, tu connais la formule par coeur, ce dont je te félicite vivement, car cela prouve ton assiduité.
    Car en effet tu as raison, c'est important le code, d'ailleurs j'ai écrit à ce sujet un petit opuscule de 789 pages, que tous les «informaticiens-web-designers» avaient sur leur table de chevet.
    Je vais te le faire parvenir.
    (comment : « AAARG ! Noon !!…» ?…

    :-)

    RépondreSupprimer
  3. Aucun problème pour ces dimensions d'images: si elles sont cliquables, ce n'est pas important qu'elles soient "petites" sur le blog. C'est marrant cette histoire de lapin qui montre déjà les obsessions Mattioliennes.
    Joe Galaxy n'est plus dispo en libraire en effet :-(

    RépondreSupprimer
  4. Salut Li-An,
    Merci pour la taille des images !
    (en fait -oo- dit ça pour m'emmerd… me "taquiner"… mais il ne perd rien pour attendre ;-)
    Pinky c'est dommage, aucuns albums en France et
    Joe Galaxy doit se trouver dans les bacs à un prix raisonnable (j'espère :-)

    RépondreSupprimer
  5. J'adorais aussi Pinky, ainsi que les bandes de Poirier (Horace cheval de l'ouest, SuperMatou) entre autres.

    RépondreSupprimer
  6. J'ai préparé des images sur Poirier, mais je ne sais pas pour quand. Je voulais (plus ou moins) faire un truc avec tous (ou presque) les dessinateurs de Pif, mais c'est trop long…
    ;-)

    RépondreSupprimer
  7. Y'a jamais en d'album de Pinky en France ? C'est dingue, ça !

    RépondreSupprimer
  8. C'est la grande Erreur de Pif à l'époque de son succès, qui n'a pas jugé bon d'engager une véritable politique d'albums, se contentant des poches ou d' extensions de ce format, plus quelques rares albums en collaboration avec Hachette (avec des aventures déjà publiées dans Pif que nous n'achetions pas à cause de ça).
    C'est pour cette raison en particulier, que le Dessinateur de Totoche ;-) s'est barré.
    Aujourd'hui on assiste à des rééditions de héros de Pif de l'époque, mais je pense que c'est un peu tard. Surtout pour les auteurs de l'époque, qui sont pour la plupart, méconnus voire même oubliés, à l'exception de Tabary, Chéret et Kamb (qui "s'auto-réédite" : Couik, Dicentim et Zor et Mlouf).

    RépondreSupprimer

Vous allez écrire un commentaire ? C'est gentil, mais ne vous sentez pas obligé, et surtout ne vous vexez pas si je ne réponds pas.