08 décembre 2008

Amik, des deux Claude : Moliterni et Le Gallo

La semaine dernière, nous avons retrouvé Le Magicien d'id, une bande américaine qui paraissait (entre autres) en France dans Pogo/Poco, une revue dirigée par Claude Moliterni qui scénarisa pour Le Gallo, un autre Claude, la série : Fatrasie qui par la suite devint rapidement Amik publiée dans Tintin. Une bande similaire par le fond et un peu par la forme (ça me rappelle les Beaux-Arts : "le fond la forme blabla"…) à la série de Brant et Parker, mais moins… euh ?…enfin…pas aussi… Bref, une est composée de strips, l'autre est «à suivre», même si au début elle paraissait en quatre pages, avec le mot «fin» à la place de «à suivre», ce qui, une fois la lecture achevée, laissait perplexe (dans le genre : «J'ai rien compris, je dois être idiot ou alors c'est nul !»).
Vous verrez par vous-même, j'ai placé ci-dessous ce qui semble être les première planches de la série publiées à l'époque (avec six semaines d'intervalle).
Enfin, si on ne fait pas la comparaison avec ID, on trouve aussi en Fatrasie : un roi (moins vil) nommé Olibrius, sa femme, l'imposante Titania, le fourbe Morfroy et Amik, le héros.
C'est agréable à lire.


Première apparition de Amik qui n'avait pas encore donné son nom à la série Fatrasie (Le Royaume de), (tintin n°1012, mars 1968)





La suite (tintin n°1018, avril 1968)





On ne présente pas Claude Moliterni, qui en plus d'avoir dirigé plusieurs périodiques bd, a été un des premiers défenseurs de la bande dessinée en France. Il est directeur de la rédaction du site : BDzoom.
Claude Le Gallo a écrit un super bouquin sur le créateur de Blake et Mortimer : Le monde d'Edgar P. Jacobs.
Quand la revue de Moliterni devint Poco au lieu de Pogo, certainement à cause de lui , il créa (toujours avec Moliterni) le personnage éponyme (c'est pas : Éponyme le nom du personnage, c'est : Poco, c'est ce qui est chiant avec cet adjectif, on l'emploi pour être tendance et ça peut entraîner la confusion… comme entre Id et Fatrasie).

Poco, (Poco n° 11, février 1970)


En regardant ce personnage, je ne peux m'empêcher de penser que les «créas» qui travaillaient sur Pépito, pas le marin de Bottaro, mais Pépito celui des gâteaux (je sais ce sont des «biscuits», mais ça ne rimait pas). Où j'en étais ?…
Ah oui ! …que ces fameux «créas» ont lu Poco.
Non ?!
Un peu quand même !


Allez, à la prochaine !
Peut-être.

9 commentaires:

  1. C'est vrai qu'il y a un air de famille marqué entre les deux personnages. Je suis cependant moins sensible au dessin de le Gallo qu'à celui de Parker. C'est presque trop sage, trop discipliné, trop appliqué et les personnages n'ont pas assez (selon moi) des gueules d'ahuris (gueules d'ahuri dont Tabary à une époque était l'un des spécialistes mondiaux (mais là je digresse)

    RépondreSupprimer
  2. Voilà qui est bienvenu !
    Effectivement on sent des similitudes, et moi aussi je préfère l'original "Id" à la "copie" "Fatrazie" qui c'est vrai, ne semble pas toujours très limpide.
    Bon je charrie, il n'y a bien évidemment pas copie mais plutôt influence et air du temps, c'est comme le Pépito, l'époque était très "mexicain somnolent au sombrero" (dans Speedy Gonzales, Lucky Lucke... ).

    vasco

    RépondreSupprimer
  3. D'un point de vue purement BD c'est beaucoup moins efficace sans être honteux.

    RépondreSupprimer
  4. Non, ce n'est pas du tout honteux, c'est même assez sympa.
    C'est seulement la comparaison qui n'est pas indulgente.
    Mais pour moi c'est plutôt le fond qui pêche un peu, la forme ça va.

    vasco

    RépondreSupprimer
  5. Sans me mêler, il n'a pas dit que c'est honteux, mais moins efficace, dans le "fond" nous sommes tous d'accord :-)
    C'est vrai que la "comparaison n 'est pas indulgente", un peu comme si l'on voulait comparer Astérix et Arthur le Fantôme (contre César), même si dans ce cas, la forme (le dessin de Cézard) résiste à cette épreuve (inutile).
    En fait, le post "Fatrasie", succède à "Id", car il m'arrivait de dire que "id" paraissait dans Tintin, certainement à cause de ce "Amik" qui s'était enregistré en philigrane dans ma mémoire.
    Ce blog est aussi mon "pense-bête" ;-)

    RépondreSupprimer
  6. Aaaaah d'accord. Tu parlais du Pépito éponyme.

    RépondreSupprimer
  7. J'avais quasiment oublié cette bande dessinée mais la silhouette noire de Sir Morfroy, le dragon qui souffle pour retourner les flèches, c'est génial de réveiller ces souvenirs, merci !

    RépondreSupprimer
  8. Moi, ça me rappelle (de mémoire) "Le rebelle d'El Paso" de Gine, qui passait dans "Le Journal des Pieds Nickelés"...
    Bon.
    ...
    C'était juste pour dire un truc.

    RépondreSupprimer
  9. Totoche :
    Découverte ! je ne connaissais pas "Le rebelle d'El Paso", de Gine je ne connais que "neige" ( au style différent), faut que je cherche des "trio Pieds nickelés", que je ne lisait pas ;-)

    Yannick :
    Content d'avoir fait remonter ces images enfouies dans la partie "archives" de ton cerveau de dessinateur ;-)
    C'est un peu le but de ce blog (même si cette orientation s'est involontairement imposé d'elle-même au fil du temps ;-)

    RépondreSupprimer

Vous allez écrire un commentaire ? C'est gentil, mais ne vous sentez pas obligé, et surtout ne vous vexez pas si je ne réponds pas.