01 décembre 2009

Le Dessinateur Mike en mini-interview exclusive sur le Dessin !





Pour ceux qui suivent, au mois de juin, nous parlions de Pancho Bomba du dessinateur Mike.
Les infos sur Mike, du moins sur internet, sont rares, très rares, pour ne pas dire inexistantes.
Mais à partir de ce jour, il n'en sera plus de même ! car Le Dessin! reçoit, en exclusivité, Mike de son vrai nom Michael Stockdale !
(Applaudissements)


- Bonjour Mike.
- Bonjour Pat Rik.


( ça le fait hein ?)



- Merci de nous rendre visite sur le blog Le Dessin !
- Mais c'est avec plaisir et je suis heureux d'apporter quelques éclaircissement à vos "bloggers"…
Je ne suis ni mystérieux, ni un pseudonyme et il s'agit bien de moi sur la photo de la page " Michael Stockdale " de la White Rock Gallery (voir les commentaires sur Pancho Bomba).
Je suis artiste-peintre et je vis à Vancouver, au Canada.




- Deux mots sur Pancho Bomba.
- Cette série fut créée en 1967 par Roger Copuse (Hubuc) pour les scénarios et votre serviteur (Mike) pour les dessins. Elle fut publiée dans le journal Tintin. Il y a eu une série intitulée PONCHO, créée en 1969 pour les éditions Lean, 2 albums parurent Poncho le conspirateur et Poncho chez les Dizcotèques scénario et dialogues de Hubuc sur un synopsis de Devos.





- Comment avez-vous rencontré Hubuc ?
- J'ai commencé aux éditions Dupuis, à Bruxelles en 1966. Je venais tout juste de me marier et j'avais un peu moins de 20 ans… Je cherchais du boulot et fut engagé par Maurice Rosy, qui était alors directeur artistique des éditions Dupuis, pour travailler au bureau de dessin (Spirou, Moustique).
À l'automne de la même année, Greg, le rédacteur en chef de Tintin, me mis en contact avec Hubuc (Roger Copuse) qui cherchait un dessinateur au style différent des normes, pour collaborer à une nouvelle série. Ainsi naissait Pancho Bomba dans le journal Tintin, et en suivant le Bel Albert pour Spirou, ainsi que Tulipe et Minibus pour Pilote. Comme nous habitions assez proche l'un de l'autre, ce fut une collaboration très dynamique, avec échanges d'idées, rigolades et un plaisir immense d'être ensemble ! Malgré une différence d'âge de vingt ans entre nous, nous avions pas mal d'atomes crochus et une profonde amitié se développa très rapidement.
Malheureusement, la catastrophe sous forme de leucémie emporta Roger quatre ans plus tard, en juin 1970 à l'âge de 43 ans. J'avais alors 23 ans. Le coup fut énorme, je perdais un ami cher ! Son épouse et ses enfants quittèrent la Belgique pour l'Argentine quelques mois plus tard. J'ai perdu tout contact avec eux.
Fin 1971, encouragé par Greg et Franquin qui désiraient voir une suite à ma carrière de " Bédéiste " je me mis à la recherche d'un nouveau scénariste et eu la chance de tomber sur Christian ( Blareau ) , désireux de faire ses premiers pas de scénariste. En résultèrent les aventures du Chevalier Beloiseau de 1972 jusqu'à la fin de 1974 et mon départ pour le Canada avec femme et enfants...

- Pouvez-vous nous parler de cette nouvelle collaboration avec Blareau ?
- La collaboration avec Christian fut un véritable plaisir et je dois me considérer comme privilégié d'avoir collaboré avec ces deux scénaristes de talent et à l'amitié chaleureuse ! A l'époque, je peux également me targuer d'une grande amitié avec Bara ( Max l'explorateur ) et j'ai le souvenir d'excellentes soirées chez Guy Bara, passées à jouer au Billard avec Tibet, Hermann, Dany et Franquin.

- Parlons "boutique" un peu... quel matériel utilisiez-vous pour réaliser vos planches, papier, encre, pinceaux… ? Avouez tout ! :-)
- Pour les originaux des planches ( si ma mémoire ne me joue pas des tours ) je travaillais à 150 % sur papier Steinbach et à l'encre de Chine Windsor & Newton. À la plume pour les traits et le lettrage et aussi au pinceau. Pour la mise en couleurs des planches, j'employais de la gouache et également des encres " Doctor Martin ".

- Quel est votre actualité, comme on dit, des projets dans la peinture, la bande dessinée ?
- Bien sûr, la peinture, avec comme sujets des scènes de restaurants ( chefs, garcons de café etc... ) et des scènes de vignobles, de villages et également des scènes incluants des " Vintage cars ". J'ai aussi un tout nouveau projet commun avec Christian Blareau sous forme de bande dessinée. C'est pour l'instant une ébauche préliminaire et il est encore trop tôt pour en parler en détails.
Et puis, le plus important bien sûr : Jouer avec mes petits enfants !

- Merci beaucoup Mike !
- C'est moi qui vous remercie de votre intérêt apporté à un travail qui date de 40 ans, cela fait chaud au coeur !

*******

Je tiens à préciser pour les sceptiques que toutes les réponses de Mike sont authentiques au mot près, le texte de notre correspondance par "courriel" a été simplement adapté ici pour simuler une interwiew.
Donc pour la forme, j'y vais des recommandations d'usages (qui sont généralement ignorées sur la toile) :
Les textes publiés sur ce blog restent la propriété de leurs auteurs respectifs. Reproduction interdite sans accord préalable.
Voilà, ça c'est fait…
*******

Malgré cette première : une interview en vrai sur le blog ! Ne perdons pas les bonnes habitudes, voici donc des pages de deux séries évoquées sur cette entrevue :

Tulipe & Minibus ( Mike & Hubuc ) ( Pilote n° 423, novembre 1967 )






Chevalier Beloiseau - La taverne du loup borgne ( Mike & Blareau )
( tintin l'hebdoptimiste n° 93 - 15 octobre 1974 )
Les 5 pages, avec l'aimable autorisation de Mike et Christian Blareau.










Comme le hasard n'existe pas, Le chevalier Beloiseau vient tout juste d'être réédité aux éditions du Taupinambour.


Cliquer sur les deux couvertures ci-dessous pour plus d'infos sur ces albums.



Merci encore à Mike pour sa gentillesse, ses réponses et pour m'avoir transmis une photo récente et le scan de son album Poncho chez les Dizcotèques.
…Et cette dédicace !


Ne manquez pas de visiter la White Rock Gallery pour admirer ses toiles.

À la prochaine (année)…


8 commentaires:

  1. Oh oh, je me rappelle des aventures du chevalier. Bien joué !

    RépondreSupprimer
  2. Merci de nous faire partager ces informations, Patrick.
    Étonnant comme ce Chevalier Beloiseau ressemble à s'y méprendre aux premiers gags de Robin Dubois.(d'autant qu'ils semblent être contemporains-1974-).
    J'attends avec impatience le retour de Mike et Blareau.

    S'il y a un référendum du "Dessin !", je vote pour plus d'interviews !

    RépondreSupprimer
  3. De rien Totoche,
    mais le dessin de Turk ne ressemble pas vraiment à s'y "méprendre" a celui de Mike, c'est sans doute le fait que l'action se déroule à l'époque médiévale qui donne l'impression de ressemblance (et aussi les nez ronds, moins ronds chez Turk que chez Mike), mais j'espère que ce "post" sur Beloiseau dissipera cette pseudo-ressemblance, en éveillant un désir de comparer attentivement ces deux séries :-)
    On ne pourra pas faire cette comparaison sur le Dessin, car Robin Dubois est toujours publié, alors qu'ici on ne parle que de séries "presque oubliées".
    Merci de ton commentaire et de ton vote sur le référendum du "Dessin !", qui n'aura jamais lieu, mais ton vote pour "plus d'interviews (mini) !" est enregistré car c'est une idée que j'ai depuis un moment, et qui se concrétise ce mois-ci, mais pour celles à venir, ça risque de ne pas être coton de retrouver des Dessinateurs, du moins aussi disponibles et sympas que Mike !
    Mais qui ne tente rien…

    RépondreSupprimer
  4. Merci MIKE!Merci PAT RIK!Mais oui!Et courage!

    RépondreSupprimer
  5. Merci JULIEN !!
    Tu as raison, «Haut les cœurs !!!»
    :-)

    RépondreSupprimer
  6. Bravo Pat Rik :-)

    Bien content d'avoir des nouvelles de Mike dont le Chevalier Beloiseau a berçé ma jeunesse !!

    Merci à vous deux .

    RépondreSupprimer
  7. Merci very much Fabrice ;-)
    et meilleurs voeux pour l'année qui arrive en compagnie de Beloiseau.

    RépondreSupprimer