19 décembre 2017

Verli dans Pilote


Salut les Zamis! […] (c'est-à-dire … [smiley chaleureux])

Tout le monde se souvient des dessins de Verli (Henri Verlinden)… ?!

… Non !?

Heureusement Le Dessin! est là pour combler cette lacune.


En fait il dessina longtemps dans Spirou, longtemps c'est de 1962 à 1968 selon le site Lambiek (vous retrouverez le lien en bas, comme d'habitude).
En 1968, il rejoint la grande équipe du journal Pilote, c'est là que la plupart d'entre-nous ont vu ses dessins.
Comme beaucoup de ses collègues présentés sur ce blog, il est impossible de trouver ses albums, vu qu'il n'y en a jamais eu en France, du moins pas à ma connaissance (les recherches sont ouvertes).
Pourtant il créa le personnage Émile, dont les deux seules aventures furent publiées dans Pilote : Le phylactère apprivoisé, en 1969, un récit de 28 planches et Couleurs en contrebande, en 1970 (30 planches).

Sans plus attendre, l'annonce de ce fameux Émile, dans Pilote n° 501 du 12 juin 1969




La couverture du Pilote n° 502 du 19 juin 1969
(Dans lequel sont publiées les premières pages de l'histoire qui fera date dans la bande dessinée!…) …




Cours de bandes dessinéesPilote n° 568 du 24 septembre 1970







Cours de bandes dessinéesPilote n° 575 du 12 novembre 1970 - Par les professeurs Delporte et Verli






A la mode de chez nous Pilote n° 587 du 4 février 1971










Dans quelques jours, c'est Noël, nous retrouverons Verli qui nous parlera du sapin.

À suivre ***

Liens (ça va être vite fait):


   

11 commentaires:

  1. Chouette dessin qui n’a pas vieilli. Je ne connaissais pas du tout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime aussi ce dessin, de plus il n'est pas gâché par la mise en couleur, je pense qu'il devait donner ses indications de couleurs.
      Il y a un autre récit (en 8 pages dans Pilote n° 602) : "Le métaphysic circus" avec des doubles-pages, dans lequel il se lâche bien. Ça mériterait une réédition soignée (genre: L'association ou Cornélius).

      Supprimer
    2. Pas sûr que les histoires séduisent l’Assoce ou Cornélius par contre. C’est très gentil.

      Supprimer
    3. ils ont bien réédités "M. le magicien" de Mattioli (pour l'Assoce) et "Pépito" de Bottaro (pour Cornélius).
      Si c'est pas gentil…?!
      ;-))

      Supprimer
  2. Mattioli et Bottaro sont deux immenses auteurs avec une longue carrière. On ne peut pas vraiment comparer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien soit, ne comparons pas.
      Mais, si on te suit bien, seuls les "immenses" auteurs avec une "longue" carrière méritent une réédition.
      (et Sergent Laterreur (l'assoce) de Touïs , immense auteur, longue carrière?)
      Ah, non, là c'est parce que c'est une super bd "bruyante" aux couleurs psychédéliques ;-)
      Mais ne pinaillons pas, je disais juste que ça mériterait une réédition (dans le cas de Verli, une édition tout court).
      Ça aurait le mérite de faire découvrir un dessinateur et ça nous changerait des re-rééditions de Classiques.
      Évidemment au niveau "commercial" … Je serai le seul à l'acheter.
      Mais nous sommes quand même quelques uns à voir acheté : M. le Magicien, Sergent Laterreur et les deux tomes de Pépito. Saluons au passage le courage de Cornélius de rééditer cette création de Bottaro, car je ne suis pas certain que le "public bd" connaisse l'immense auteur et sa longue carrière?
      As-tu encouragé cet éditeur, et l'autre, en achetant ces immenses œuvres patrimoniales ?
      (smiley taquin)

      Supprimer
  3. Je n’ai pas acheté le Sergent parce que je trouvais ça trop bizarre quand j’étais gamin, j’ai acheté le Magicien (je ne sais plus trop, j’y ai pensé, j’adore le reste du boulot de Mattioli) et je ne savais pas pour le Pépito et mes souvenirs sont flous à son sujet. Moi, j’aimerais une intégrale des œuvres de Servé mais tout le monde s’en fout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil pour le sergent, je l'ai acheté croyant découvrir se qui cachait derrière ce dessin qui me bloquait dans Pilote… rien à faire… je retenterais le coup plus tard… :-)
      Servé (pas Servais hein?!) c'était dans Fluide du début, des illustrations dans les gazettes de Frémion etc…?!
      (je peux pas vérifier, j'ai largué mon stock de Fluide Glacial, en déménageant il y a 11 ans…je sais…quel C…!)

      Supprimer
    2. Ça m'a intrigué ton commentaire, "mais bon sang, mais c'est bien sur" Servé et Desberg : "Clovis, Roburite et Molok" dans Spirou !
      Je fais mon malin, mais je viens de le voir ici : http://bdoubliees.com/journalspirou/auteurs6/serve.htm
      J'ai le Spirou n° 2161 de 1979 avec un récit 5 pages de Clovis, Roburite et Molok "Le cuisinier de l’apocalypse". Je ferai un petit billet avec, exprès, pour te montrer que tout le monde ne s'en fout pas ;-)
      Ça ne m'étonne pas que Servé ait tapé dans ton œil amateur de petits traits Mœbusien, il en met dans ses décors ;-)
      Par contre il a l'air d'avoir disparu de la bédésphère…

      Supprimer
  4. Trop tard https://www.li-an.fr/blog/histoire-bd/cuisinier-lapocalypse-serve-desberg-spirou-2136/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu ne veux pas voir les 5 planches du n° 2161 (toi tu as posté le 2136), tant pis pour toi… (tu dois l'avoir).
      Ça me fait 5 scans de moins à faire :-)

      Supprimer

Vous allez écrire un commentaire ? C'est gentil.
Mais sachez que ce blog est désormais en pilotage automatique (depuis le 31 décembre 2017), donc il n' y a plus personne à bord pour vous répondre.