27 avril 2009

Arthur Berckmans ou Berck

Arthur Berckmans, alias Berck n'a jamais dessiné chez Pif mais chez Tintin, c'est un peu normal ils partagent la même nationalité.
Bon comme d'habitude je ne me lancerai pas dans une "bio" exhaustive, ni partielle, de ce Dessinateur des liens seront là pour ça.
Berck fait partie des Dessinateurs, qui se sont inscrits très tôt dans ma mémoire, avant même tous les autres, car le souvenir de ses dessins est associé …à des biscuits. 
Des biscuits ?…
Quel rapport ?!
Un jour, quelques mois après ma venue dans cette dimension,  j'ai découvert offert en prime avec un paquet de biscuits, que je m'apprêtais à attaquer, une petite bd avec des "petits bonhommes" qui s'envolaient dans la voie lactée à bord d'une voiture volante, sans pneus, puis retombaient dans le désert…
C'était ma première rencontre avec cette « espèce narrative à dominante visuelle », comme disait T.Groensteen.   
Pour faire court, j'ai bien entendu perdu et oublié ce mini-livre, jusqu'à ce que son souvenir remonte lentement du fin fond de ma mémoire, par flash, comme les amnésiques (au cinéma), pour que je me décide, trente ans après, à retrouver son titre et son dessinateur.  Et par le plus grand hasard (qui n'existe pas) j'ai retrouvé et échangé, contre une bd publicitaire, ce recueil de feuilles avec des dessins dans des cases qui racontent une histoire.
Vous pourrez le feuilleter (en partie) au bas de ce billet.
Donc, Berck est le Dessinateur qui m'a fait découvrir ce moyen d'expression encore en devenir que l'on nomme encore péjorativement BD. Et c'est sans doute un signe que je ne parle de lui que maintenant, comme pour boucler la boucle de ce blog…

Bon, regardons quelques dessins de Berck et je rappelle que si ce Dessinateur est surtout connu avec la série Sammy, il ne faut pas oublier :
"Viva Panchico", "Ken Krom", "Strapontin", "Rataplan" et "Lady Bound" :


Deux planches dans lesquelles Berck se met en scène avec le scénariste Duval et ses personnages (Tintin n° 790 - 1963)

Viva Panchico (Tintin n° 775 à 789 - 1963)

Ken Krom dans Deux poires pour la soif (Tintin n°900 à 910 - 1966)

Rataplan contre la 5ème colonne (Tintin n° 752 à 762 - 1967)

des Bandeaux titres de Strapontin :







Strapontin et le rayon alimentaire (Tintin n°1003 à 1013 - 1968)

MiniMax 6 pages (Tintin n° 974 - 1967)

Lady Bound s'en va-t-en guerre (Tintin n° 993 à 102 - 1967)

Mulligan New York 1933 (Spirou n° 1600 à 1613 - 1968) scénario Macherot.
Avec en "Guest Star" : Strapontin, dans le rôle du chauffeur de taxi.

Lombok (1969)


Lou l'héritage de Mortepierre (Spirou n° 2084 à 2098 - 1978)

Sammy, l'homme qui venait de l'au-delà (Spirou n° 2530 à 2535 - 1986)

Allez en cadeau :

Imprime, découpe et place sur ta porte :

Les liens :
Bio et Biblio de Berck sur le site la Bédéthèque.


Ah ! J'allais oublier, la bd qui accompagnait les biscuits : Les aventures du baron Bluff et des Cha-Cha dans "Le Cheik aux porteurs":
(Clique dessus pour feuilleter les 10 premières pages, je sais c'est vache de ne pas tout mettre, mais c'est une bd très difficile à trouver :-)




Les observateurs ont remarqué que Le Dessin est passé Mensuel, avant Bi ou Tri… ou Fini.

5 commentaires:

  1. J'ai finalement assez peu lu les magazines "Tintin" et "Spirou" donc ces séries ne me disent pas grand chose.
    À vrai dire j'ai même un peu de mal à distinguer les différences entre de nombreux dessinateurs de ce genre, mais comme c'est tout de même très efficace je comprends que ça ait impressionné le croqueur de biscuit que tu étais.

    À part ça je venais surtout pour signer la (pré) pétition contre l'arrêt du blog d'utilité publique "Le dessin !".
    Manquerait plus que ça ! On n'est déjà bien assez dans la m.. comme ça !


    vasco

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ces "incunables" sur Berck.
    Je signe aussi la pétition contre l'arrêt de ce blog. ;-)

    RépondreSupprimer
  3. C'est le premier que j'ai pompé pour faire mes p'tites bédés à moi, avec Tabary ! Un des auteurs les plus important dans ma "formation", ce Mr Berck, je l'admire !

    On signe où ?

    RépondreSupprimer
  4. Totoche m'étonnera toujours...

    RépondreSupprimer
  5. Je me disais qu'on pouvait quand-même réussir dans la BD malgré un nom pareil ;-)

    RépondreSupprimer

Vous allez écrire un commentaire ? C'est gentil, mais ne vous sentez pas obligé, et surtout ne vous vexez pas si je ne réponds pas.